Qu’est-ce qu’un chéneau de toiture ?

chéneau de toiture

La définition simple d’un chéneau. C’est le mot exact pour indiquer ce que l’on appelle souvent gouttière. En termes techniques, c’est un canal qui se trouve en bas d’un plan de toit ou au milieu de deux raillères d’une toiture. Cela sert à recycler les eaux et les faire sortir grâce à des tuyaux de descente. Dans les bâtiments traditionnels ou antiques, le chéneau est un genre de tuyau en terre cuite ou en pierre.

Qu’est-ce qu’un chéneau de toiture ?

En fait, on emploie le terme gouttière, habituellement, quand c’est un dispositif accroché. Et quand c’est un conduit porté par une saillie de l’architecture ou la toiture elle-même. Cependant, l’eau est rejetée vers les canaux. La gouttière est alors, un chéneau proprement dit, accrochée à l’aide de crochets. Si on arrive encore à constater depuis le sol les gouttières pour les maisons individuelles ou constructions aux toits classiques. On peut imaginer, tout de suite, leur état vu du sol. Alors qu’on peut être surpris, on n’y arrive pas trop quand les chéneaux sont intégrés à l’intérieur de la saillie. Ce qui est valable pour les immeubles commerciaux ou encore industriels. Cependant, plusieurs chéneaux sont couverts par les bardages verticaux des immeubles, c’est-à-dire les murs. Néanmoins, ils se situent en dessous des raillères des toits plats. Il ne faut surtout pas négliger l’herméticité de ces emplacements. Il convient alors de vérifier de temps en temps sur les toits-terrasses, surtout en fin d’automne, pour conserver les chéneaux de toitures en bon état. Vous pouvez voir sur batiment-construction-renovation.fr.

Les différents matériaux

On peut fabriquer les gouttières et chéneaux de toiture à partir de nombreux matériaux différents. Et cela, avec des méthodes variables. Avec les matières de base, il peut y avoir des avantages et des inconvénients. En fait, les chéneaux peuvent être faits avec de l’aluminium, du cuivre, du PVC, de l’acier ou du zinc. La sélection parmi ces matériaux doit se faire selon le budget de chacun, mais surtout selon les conditions climatiques. Effectivement, ce sont ces dernières qui vont engendrer des problèmes sur le dispositif s’ils ne sont pas adaptés. Le poids de la neige en montagne n’affecte pas seulement les toitures, mais aussi les chéneaux. Il est important de faire l’entretien afin de conserver des chéneaux dans un meilleur état de marche. Dans le monde résidentiel, vous devez prendre garde, surtout du temps de tombée des feuilles d’arbres, en fin d’automne. Cependant, il faut enlever la masse de feuilles mortes, gros insectes, aiguilles de pin, petites branches et autres. 

Entretien des chéneaux dans le domaine résidentiel

Cet entretien est également le moment de revoir l’état général de l’agencement (tenue des attaches, usure des gouttières en acier …). Cette partie est vraiment indispensable. Effectivement, un chéneau bouché, notamment quand il est inséré à l’intérieur de la saillie, est une des raisons d’infiltration d’eau dans les maisons, les plus connues. Et parfois, les plus compliquées à diagnostiquer. Habituellement, cela va empirer au cours des évacuations d’une toiture à une autre. Ou quand on a mal réalisé la pose des chéneaux de toiture. Il n’y a qu’à voir sur les forums du net afin de mettre cela au clair. Plusieurs situations différentes sont constatées dans ces forums. Il y en a qui écrit que le chéneau de son voisinage s’évacue dans son chéneau de toiture. Après une forte pluie, cela a engendré une infiltration dans sa maison. Il y a aussi d’autres personnes qui disent qu’il n’est pas logique que le chéneau se bouche et que l’eau de pluie déborde dedans. En un mot, on peut estimer à partir de ces échanges que les questions de garantie ainsi que les coûts de réparations peuvent être évités. Et ce, grâce à un entretien constant, qui donne la possibilité de déterminer tout de suite les problèmes de pose possibles.

Entretien des chéneaux dans le monde commercial ou industriel

Le thème est encore très important pour le monde industriel et commercial. Parfois, il y a en bas des toits des immeubles, des personnes qui travaillent, des stocks précieux et des machines. Il est alors indispensable de surveiller l’état du toit. De plus, il faut noter que le temps de vie d’un toit dans l’univers industriel est de 25 ans à peu près. Durant ces périodes, ce toit endure plusieurs agressions, plus particulièrement, climatiques (vents, fortes pluies, températures élevées et autres). C’est pour cela qu’il faut le voir de près. Les chéneaux doivent être nettoyés dans les temps. Du fait des contraintes géothermiques que ces toits endurent, surtout en été, à la suite de canicule. Ou en hiver, à la suite de périodes glaciales, il faut également voir de près tout ce qui concerne l’étanchéité. Et cela, sur les joints collés ou soudés. Selon l’article d’un fournisseur de membranes d’isolation, les chéneaux de toiture sont des parties compliquées à prendre en charge. Il en résulte qu’en matière de recommandation ponctuelle, les solutions en résines ou membranes offrent la possibilité d’un entretien durable.

Quels sont les grands principes de la réglementation RE 2020 ?
Découvrez différents types de plans de maisons