Problème de construction, que vous assure l’assurance dommages ouvrage ?

Assurance travaux de construction : que vous permet-elle ?

L’assurance travaux de construction, plus connue sous le terme d’assurance dommages ouvrage, permet de procéder rapidement aux réparations d’un bâtiments en construction où des malfaçons auraient été constatées. Le maître d’ouvrage d’un chantier de construction ou de rénovation doit obligatoirement y souscrire. Si de nombreux dommages peuvent ainsi être facilement pris en charge, ce n’est pas le cas de tous. Nous faisons le point à travers les quelques lignes de cet article.

Qu’est-ce que l’assurance travaux de construction ?

L’assurance travaux de construction est plus connue sous l’appellation assurance dommages ouvrage. En cas de malfaçons ou de vices lors de travaux de construction ou de rénovation d’un bâtiment, le dédommagement se fait rapidement et permet de lancer les réparations sans avoir à attendre une décision juridique pendant de longs mois. C’est le maître d’ouvrage qui doit obligatoirement la souscrire. Cette assurance travaux de construction fonctionne en complément de la garantie de responsabilité décennale, qui doit être souscrite par les entreprises qui participent au chantier.

Que l’on soit particulier ou professionnel, dès lors qu’il y a un chantier, il est obligatoire de souscrire à cette assurance travaux de construction, ou assurance dommages ouvrage. Lorsque les travaux réalisés peuvent être remis en cause pour leur solidité, ou lorsqu’ils rendent le bâtiment inhabitable, on peut alors faire jouer l’assurance travaux de construction.

Un expert sera alors envoyé sur place pour rédiger les rapports nécessaires aux travaux de réparation, et ces derniers pourront être lancés rapidement. Le maître d’ouvrage reçoit alors les indemnités nécessaires au paiement de ces entreprises. Il évite alors de payer plus pour des travaux qui auraient dus être réalisés correctement initialement, et il n’a pas à attendre de longs mois pour que les réparations puissent commencer. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner.

Que couvre l’assurance dommages ouvrage ?

Lorsque l’on entreprend des travaux de construction ou de rénovation, il est impératif de souscrire à une assurance dommages ouvrage. Concrètement, cette dernière permet de couvrir tous les vices ainsi que toutes les malfaçons qui pourraient nuire à la solidité du bâtiment, à sa destination ou à son habitabilité. Qu’il s’agisse de l’apparition de fissures dans les murs, du sol qui s’affaisse, de fuites au niveau de la toiture… Tous ces vices peuvent être couverts.

Mais l’assurance travaux de construction concerne aussi les dégâts qui peuvent être liés aux éléments d’équipement ne pouvant être dissociés de l’ouvrage. En d’autres termes, lorsque des équipements dont la dépose, le démontage ou le remplacement ne peuvent avoir lieu sans abîmer une partie de l’ouvrage qui sert de support, l’assurance dommages ouvrage peut alors couvrir les travaux de réparations nécessaires.

Il existe cependant certains éléments qui ne peuvent pas être pris en charge par l’assurance travaux de construction.

Il est principalement question de dégâts qui auraient été générés par l’assuré ou qui sont dus à un défaut d’entretien, par exemple. L’assurance dommages ouvrage ne couvre pas non plus les sinistres ou les catastrophes naturelles qui peuvent avoir lieu pendant le chantier. Ces événements relèvent de l’assurance professionnelle de l’entreprise. Le non-achèvement du chantier dans les délais impartis est également exclu de l’assurance en question. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet par ici.

Dans tous les cas, pour que les travaux de construction ou de rénovation soient réalisés dans les meilleures conditions possibles, il est recommandé de prendre le temps de bien sélectionner ses artisans et entreprises. Il est également conseillé de s’assurer que ces derniers aient bien souscrit à la garantie de responsabilité décennale, qui fonctionne en complément de l’assurance dommages ouvrage.