Matériel nécessaire à la construction de bâtiments agricoles

Matériel nécessaire à la construction de bâtiments agricoles

La construction d’un bâtiment agricole est un projet de grande envergure. De ce fait, elle doit être réalisée avec un certain professionnalisme et du matériel performant. Qu’il s’agisse d’un hangar de stockage, d’un bâtiment d’élevage ou de conditionnement, la réalisation est soumise à certaines règles relevant du Code de l’urbanisme. Les travaux doivent également être confiés à des ouvriers qualifiés.

À qui confier les travaux ?

Faire appel à un architecte n’est pas obligatoire si la surface totale du plancher n’excède pas 800 m² pour un bâtiment à usage agricole et 2000 m² pour une serre de production. Dans le cas contraire, il est recommandé de solliciter ses services. En effet, le recours à un professionnel du bâtiment permet, non seulement, de garantir le bon déroulement du chantier, mais aussi de bénéficier de plusieurs avantages dont l’obtention du permis de construire dans un court délai, le respect des normes en vigueur concernant la réalisation des travaux, la solidité et la durabilité des ouvrages. Professionnel dans le domaine, il saura mener à bien les travaux, quelle que soit leur ampleur. De plus, ses connaissances et compétences techniques avérées lui permettent de satisfaire toutes les attentes liées à la construction et de conseiller ses clients sur les formes architecturales et les matériaux adaptés. Quelle que soit l’option choisie, le fournisseur d’acier, SPO PMO Arteface, dispose de tout le matériel nécessaire à la réalisation des travaux. Fournisseur de couverture, de supports d’étanchéité, de bardage et de plateau, il propose de nombreux produits sur son site www.spo-pmo.com.

Quelles sont les formalités à suivre ?

Comme toute construction, celle d’un bâtiment agricole est soumise à quelques règles. Pour une surface au sol inférieure à 800 m², il suffit d’effectuer une déclaration préalable de travaux. Au-delà, un permis de construire est requis. Pour l’obtenir, 2 points doivent être pris en compte : le respect des règles du plan local d’urbanisme ou PLU ainsi que le zonage. Par principe, les zones agricoles, dites zone A, sont inconstructibles, sauf si la construction est nécessaire au maintien de l’activité, notamment à l’exploitation des produits agricoles et au stockage du matériel. Pour justifier cette construction, des documents écrits servant de support aux arguments doivent être joints à la demande de permis de construire. Ils doivent expliquer que l’activité agricole peut être compromise si la demande n’est pas accordée. Quoi qu’il en soit, la destination de la construction, la taille et la nature de l’exploitation seront analysées avant toute autorisation.

Où trouver les bons matériaux et le matériel adéquat ?

Afin de trouver le bon matériel permettant d’assurer efficacement la construction de bâtiments agricoles, il faut choisir la bonne entreprise. Comme la couverture est l’élément essentiel d’un bâtiment, elle doit être choisie avec le plus grand soin. Les constructeurs se tournent souvent vers les fabricants de bacs aciers. En effet, ce type de toiture se pose très facilement. Il est également reconnu pour sa solidité et sa résistance face aux variations de température, aux aléas climatiques, aux mousses et aux champignons. Les fournisseurs de bacs aciers proposent diverses finitions et couleurs selon le budget et le goût de chacun.