Comment viabiliser un terrain ?

Viabiliser un terrain

Vous avez hérité ou acheté un terrain isolé. Avec la crise du logement et les hausses des prix dans l’immobilier, vous avez un projet de construction de maison sur ce terrain. Sachez que pour concrétiser votre projet la viabilisation terrain est nécessaire. Cela consiste à raccorder le terrain aux divers réseaux publics comme l’eau potable, le téléphone, l’électricité, le gaz et l’assainissement. Pour viabiliser un terrain, plusieurs démarches sont à effectuer.

Les étapes importantes pour réussir la viabilisation d’un terrain

Sachez que viabiliser votre terrain n’est pas obligatoire, mais nécessaire. Vous pouvez construire votre maison sur un terrain déclaré constructible sans le relier aux réseaux. Mais raccorder votre future maison aux réseaux publics vous sera très utile au quotidien. En tant que propriétaire d’un terrain isolé, il est de votre devoir d’effectuer toutes les démarches de viabilisation. Si vous n’avez pas à votre disposition un document stipulant que votre terrain est constructible, il est important de contacter la mairie. Cette étape est importante, car à la mairie, vous pouvez consulter le plan d’urbanisme afin de savoir si votre terrain est situé dans la partie constructible. Une fois que vous avez vérifié que le terrain est dans la zone constructible, procédez à la demande d’un certificat d’urbanisme. Un document renfermant toutes les règles d’urbanisme, les conditions de viabilisation d un terrain et de construction, la localisation des matériels publics et les taxes. À partir d’un certificat d’urbanisme, vous pouvez estimer le coût pour viabiliser un terrain. Avoir un certificat d’urbanisme vous offre également une garantie. Car elle fige la loi à votre avantage. Cela signifie que si vous faites une demande de permis de construire dans les 18 mois qui suivent l’obtention du certificat, les règles d’urbanismes appliqués à votre bien seront celles qui sont stipulées dans le certificat. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site www.alteame.fr.

Viabiliser un terrain : les raccordements

Avant de faire une demande de raccordement, il est recommandé de bien déterminer vos obligations et vos besoins. Une fois vos besoins bien définis, demandez des devis auprès des professionnels pour le raccordement à l’eau, à l’électricité, au gaz et au réseau téléphonique. Pour le raccordement au tout-à-l’égout, faites une demande auprès de la mairie. Car elle prend en charge les travaux concernant l’assainissement. Comme la viabilisation de votre terrain peut durer entre 3 et 6 mois, vous pouvez ouvrir le chantier dès que vous avez accès à l’eau. Le raccordement à l’eau ne dépasse pas un mois. Dans les meilleures des cas, seulement 48 heures sont nécessaires pour avoir de l’eau. Afin d’éviter des conflits avec la mairie, il est conseillé de travailler avec une entreprise ayant une autorisation d’ouverture des tranchées et une entreprise habilitée par la mairie. Pour le raccordement à l’électricité, déposez un dossier de demande au gestionnaire du réseau de distribution. Ce dossier doit comprendre : une copie de permis de construire, un plan de situation du terrain, un engagement à prendre sous votre responsabilité les travaux et un formulaire de demande. Les procédures pour l’alimentation en gaz sont les mêmes que pour le raccordement au réseau électrique.

Les coûts de viabilisation

Le cout pour viabiliser un terrain est très variable. Les tarifs dépendent de plusieurs facteurs : la localisation du terrain, l’emplacement des équipements publics ou la distance du terrain par rapport aux réseaux, les raccordements nécessaires et des travaux à effectuer. Le budget à consacrer pour viabiliser un terrain près des voies publiques ne sera pas identique pour un terrain éloigné. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise ou un dépassement de budget, il est conseillé de demander des devis détaillés auprès de plusieurs professionnels et de les comparer.